La crise actuelle c'est d'abord

une crise du management

La mutation des organisations et de la société rencontre toujours la question du management. Tout problème rencontré exige un savoir-faire managérial qui apporte la solution. Seule une démarche pragmatique associée à un regard clinique peut renouveler le management public et privé. Car ce management - lorsqu'il existe - est en crise et ne fait ainsi qu’aggraver les problèmes. Un management est efficient lorsqu'il permet d'atteindre les résultats attendus et qu'il a mobilisé tous les acteurs pour réaliser l'objectif.

Le management du sens

est essentiel

Pour réussir la mobilisation des acteurs, il est indispensable de donner du sens à l'action entreprise. Ainsi il faut savoir délivrer, communiquer, la signification de la démarche à ses collaborateurs comme à ceux qui en seront les bénéficiaires ; on n'adhère pas à quelque chose que l'on ne comprend pas Il faut aussi indiquer la direction de la réforme, qu'elle en est la cible, par quels jalons ou par quelles étapes il nous faut passer pour l'atteindre. Voire introduire la notion du temps. Le processus lui-même, vecteur de transformation, est parfois plus important que l'objectif car il permet un changement des comportements. Chaque agent doit ainsi pouvoir ressentir en quoi son rôle, son poste de travail, son activité, est concerné par le changement en cours. Dans une entreprise ou une administration, toute stratégie globaleaboutit toujours à l’agent particulier dont l’emploi est transformé. D’une manière ou d'une autre cet agent est invité à modifier son attitude et à se placer dans un nouveau rôle. Dans ses trois acceptions de signification, direction et ressenti le Sens est fondamental et son management essentiel.

Il repose sur

les connaissances

Mais le management repose sur les connaissances. Et donc le management des connaissances est crucial. Savoir, savoir être et savoir-faire, sans oublier le faire-savoir, sont les clés par lesquelles on peut remplir lesmissions de l'entité, consolider la raison sociale d'une entreprise ou sauvegarder l'esprit du service public.

Il est ancré sur

les réalités

Si le management est en crise c'est que le déni des réalités est prépondérant. Seule l'acceptation du réel peut nous permettre de trouver les solutions. Pourquoi ? Parce que l'approche opérationnelle, le concret, vont nourrir la conceptualisation du changement, étape indispensable avant l'action. Peut-on imaginer une entreprise n'écoutant, ni le marché, ni ses clients ? Peut-on concevoir un service public se réformant de façon autocentrée ? C'est -à-dire sans intégrer les besoins et les attentes des usagers ? Lorsque cela se produit - et c ́est trop souvent le cas - l'échec est au bout du chemin.

Il s'inscrit dans

la complexité

On ne gère pas la complexité, on manage dans la complexité. C’est une réalité qu'il nous faut admettre. Et donc il convient aussi d'accepter l'incertitude. On ne manage pas correctement si l'on ne prend pas en considération avec humilité, patience et courage que la réalité est complexe et que l'incertitude est partout. Aussi le manager doit-il être apte à naviguer dans un univers composite et incertain. Les interdépendances entre acteurs, situations, thématiques, problèmes et solutions s'accélèrent constituent en elles-mêmes cet univers complexe. L’aisance managériale est donc nécessaire pour analyser les situations et résoudre les problèmes.

Comment

faire ?

Bien qu’indispensable, un diagnostic ne suffit pas. Il faut remettre en mouvement l’institution, entreprise ou service public. Donner du pouvoir (empowerment) aux cadres à haut potentiel par des projets transverse et impliquer toute l’institution s’impose. Des outils, des méthodes et des techniques existent. Eprouvés, il faut savoir les utiliser efficacement et avec pertinence.

Associer

Innover

Associer les parties prenantes, y compris les clients, usagers internes et externes, les citoyens, au pilotage et à l’évaluation des projets. Privilégier la flexibilité de l’institution, développer son agilité. Valoriser toutes les innovations internes ou externes. Face à la concurrence et pour développer la compétitivité, innover est la réussite.

Télécharger notre plaquette